Ils sont nous

Affirmer « Ils sont nous », c’est un cri de résistance devant le raz de marée de la pensée du bannissement. Parce qu’ils n’ont pas respecté la loi commune, il faudrait les entasser dans des prisons à l’écart des villes, placer chacun de leurs gestes sous surveillance panoptique, les humilier afin qu’ils éprouvent la condition de victime. Parce que « la prison voudrait nous faire croire que l’homme qu’elle contient ne nous ressemble plus »1. Et qu’elle y parvient. Parce qu’il peut être insupportable d’admettre que le clair et l’obscur existent en chacun de nous. Parce que les clichés et stigmatisations sont tenaces et viennent souvent justifier l’immobilisme politique. Un statu quo prenant la forme de prisons surpeuplées, d’atteintes persistantes à la dignité, de construction de nouvelles prisons toujours plus déshumanisantes, d’un refus obtus d’investir dans l’accompagnement et la réinsertion. Désigner le prisonnier comme l’autre, le monstrueux, le fou, l’irrécupérable, celui qui ne nous ressemble en rien, permet ainsi de « justifier l’impensable : contenir sans réparer, relâcher sans projet. La récidive est là qui attend. La machine se nourrit d’elle-même ». Ce dossier (publié dans la revue de l'OIP "Dedans-Dehors") pose la première pierre d’une campagne en fil rouge de l’action de l’OIP pour 2013-2014. Une campagne fondée sur des « récits de vie » d’anciens détenus. Ils racontent leurs conditions de vie avant d’avoir eu affaire à la justice, ce qui les a menés selon eux à la délinquance ou au crime, ce qu’ils sont devenus après leur passage en détention. Il y a ceux qui croyaient que la prison, « ça n’arrive qu’aux autres » et qui ont été dépassés par des pulsions. Ceux qui, socialement bannis, ont trouvé dans le milieu délinquant leur seule terre d’accueil. Autant de récits singuliers et subjectifs, que l’OIP va continuer de recueillir et de diffuser. Sarah Dindo change_ressource('spip.php?page=pagearticle_complete&id_article=600');







Politiques carcérales
Famille / extérieur
Santé
Intimité & Spiritualité
Surveillants / administration
Vie quotidienne des détenus
Détenues femmes
Détenus mineurs
Travail
Formation
Sports
Ateliers socioculturels







 Antille/Guyane (+/-)


 St Pierre et Miquelon


 Polynésie (+/-)
Carte de surpopulation

Carte des prisons

Ecouter l'introduction

Changez de carte en cliquant sur un titre ci-dessus.
Obtenez plus d'information sur une prison en cliquant sur son emplacement.
Fermer
informations
Fermer
Plus de détails...
Nombre d'infractions sanctionnées en 2010
940 781
Taux d'enfermement ferme en 2010
21 %
>> en savoir plus...
Personnes sous écrous (01/01/13)
76 798
Surpopulation (01/01/13)
12 194
>> en savoir plus...
Rémunération horaire minimum (2010)
3,90 ââ€Å¡¬/h
Taux de détenus travaillant en prison (2010)
24 %
>> en savoir plus...
Surveillants (01/01/12)
26 094
Budget 2011 (en millions d'euros)
2 390
>> en savoir plus...
Nombre de morts par suicide en 2011
116
Taux de détenus ayant des troubles psychiatriques (2010)
80 %
>> en savoir plus...
Proportion des détenus de niveau CAP ou moins (2011)
85 %
>> en savoir plus...

Vie quotidienne des détenus
 
Parloirs
 
Travail / formation / activités
 
Administration et surveillance
 
Services généraux
 
Toutes les zones



Ecouter l'introduction

Laissez votre souris au dessus d'une zone du plan pour entendre sa description. Cliquez dessus pour avoir plus d'information.
Fermer
informations
© Carceropolis 2012 | Crédits |