La prison de la Santé

Le détenu Il traverse la cour, entre et on le conduit dans le quartier bas d’abord à la photographie, puis vers les anciennes cellules aménagées du médecin, du psychologue, face à celle du débat contradictoire, proche de celle de la salle d’audience, il est passé par la rotonde centrale et son poste de surveillance informatique il regarde maintenant les longs et larges couloirs larges bordés de portes toute semblables, sur trois niveaux. Il dépose ses objets personnels, on lui donne son paquetage, on lui alloue une cellule de primo arrivant. Il aura droit à la promenade, au parloir, à son lit, à son repas, à la bibliothèque, à la salle de musculation, à la salle polyvalente. Mais au moindre faux pas le quartier disciplinaire est prêt avec sa cellule vide et sa cour individuelle au ciel brouillé par les concertinas. Pour peu qu’il désire travailler, il pourra accéder tour à tour à la buanderie, aux cuisines et même au chemin de ronde, d’où le bâtiment se découvre dans toute sa puissance . Dans l’espace des quelques mois que durera sa détention dans la maison d’arrêt il pourra si il l’a désiré en connaître presque tous les espaces. En allant faire une partie de foot il verra l’architecture des quartiers hauts, les guérites de surveillance, sortes de bocaux transparents et embués au centre des cours de promenade. En allant aux parloirs, il apercevra la perspective barrée d’une double grille du bloc B qui n’est plus en activité, la petite guérite bleue graffitée à la jonction des deux bâtiments traversés. Pour retourner à sa cellule au deuxième étage du bloc A, pour peu qu’il ait décidé de jouer un rôle dans la vie communautaire de la prison, il passera devant les petites salles d’attente aux angles des bâtiments en L du quartier haut , il regardera une femme trônant au centre d’un tout petit bureaux rond auquel on accède par une double volée de marches et devant lequel il faut passer pour accéder à la cellule qui se partage à trois détenus auxiliaires porte ouverte dans la journée . Peut-être sera t’il passé avant à la salle de musculation ou à l’épicerie si c’est le jour d’ouverture. Le lendemain quand il quittera la cellule pour aller travailler il passera sans doute par la douche avant d’aller à l’atelier de façonnage, à moins qu’il ait demandé à travailler à la buanderie au sous sol, ou à la cuisine au deuxième sous sol, Il lui faudra alors emprunter des escaliers étroits aux murs riches des traces accumulées, miraculeusement laissés en l’état. Puis au bout d’un couloir étonnement clair Il accèdera enfin à un espace très grand, dominé par la couleur de l’inox, il verra d’ énormes machines ou s’élaborent soupes et friture, et qui semble ne pouvoir être manipulées que par des géants… Sortie de la prison, il m’a semblé évident que la succession de la découverte des espaces dans la vie quotidienne du détenu depuis son arrivée, avec l’éventualité de la maladie, la demande d’un aménagement de peine, le besoin de se recueillir et de prier, la participation à un événement culturel ; toute cette succession de lieux vus et mémorisés, serait le fil conducteur que je suivrai pour réaliser une une série de photographie mémoire des lieux vécus. Jacqueline Salmon 27 mars 2008







Politiques carcérales
Famille / extérieur
Santé
Intimité & Spiritualité
Surveillants / administration
Vie quotidienne des détenus
Détenues femmes
Détenus mineurs
Travail
Formation
Sports
Ateliers socioculturels







 Antille/Guyane (+/-)


 St Pierre et Miquelon


 Polynésie (+/-)
Carte de surpopulation

Carte des prisons

Ecouter l'introduction

Changez de carte en cliquant sur un titre ci-dessus.
Obtenez plus d'information sur une prison en cliquant sur son emplacement.
Fermer
informations
Fermer
Plus de détails...
Nombre d'infractions sanctionnées en 2010
940 781
Taux d'enfermement ferme en 2010
21 %
>> en savoir plus...
Personnes sous écrous (01/01/13)
76 798
Surpopulation (01/01/13)
12 194
>> en savoir plus...
Rémunération horaire minimum (2010)
3,90 ââ€Å¡¬/h
Taux de détenus travaillant en prison (2010)
24 %
>> en savoir plus...
Surveillants (01/01/12)
26 094
Budget 2011 (en millions d'euros)
2 390
>> en savoir plus...
Nombre de morts par suicide en 2011
116
Taux de détenus ayant des troubles psychiatriques (2010)
80 %
>> en savoir plus...
Proportion des détenus de niveau CAP ou moins (2011)
85 %
>> en savoir plus...

Vie quotidienne des détenus
 
Parloirs
 
Travail / formation / activités
 
Administration et surveillance
 
Services généraux
 
Toutes les zones



Ecouter l'introduction

Laissez votre souris au dessus d'une zone du plan pour entendre sa description. Cliquez dessus pour avoir plus d'information.
Fermer
informations
© Carceropolis 2012 | Crédits |