Quentin Brière Bordier est né en 1981 en Normandie. Après s’être concentré sur la question de la violence politique lors de ses études universitaires en Sciences Politiques, il intègre le Master de réalisation en cinéma documentaire de Poitiers en 2006. Lors de ces deux années de formation dirigée par la réalisatrice Marianna Otero, il explore la pratique du cinéma direct en réalisant A sa place, un documentaire sonore construit sur des entretiens menés auprès de surveillants pénitentiaires, puis il tourne son premier film, Libérés, qui suit le quotidien de trois hommes tout juste sortis de prison. En 2008 il retourne en Normandie où il réalise C’est peut-être l’histoire qui fait tout ça, dans lequel il s’attache à construire des portraits de différentes communautés d’exilés dans la ville nouvelle de Val de Reuil.

En 2009, il intègre le collectif de cinéastes expérimentaux et indépendants l’Etna où la découverte de la prise de vue argentique en super 8 et 16mm et les réflexions menées avec les autres cinéastes du collectif remettent en question sa pratique du cinéma documentaire tant sur le plan formel que narratif. La même année, il devient également intervenant dans des classes cinéma-audiovisuel de Lycée et de Collège. Depuis 2010 il encadre l’Atelier de pratique cinématographique en 16mm (prise de vue, développement et montage) à l’Etna/Paris.

Soucieux d’expérimenter de nouvelles formes d’exploration du réel, il commence un film en 16mm silencieux avec les patients d’un hôpital psychiatrique en voie de démolition en Normandie. Le tournage durera 3 ans. A l’issue de la première année de tournage, une première forme de ce film, intitulée Beautiful Simone, est présentée en double projection argentique au Festival des Ecrans Documentaires d’Arceuil, à l’Etna et à la Société de Curiosité (Paris). En 2012, le film dans sa version finale s’intitule Les derniers hommes dont une des originalités est un travail spécifique de rebruitage complet en post-production.

Parallèlement à ce tournage, Quentin Brière Bordier réalise en Foire, poème documentaire silencieux tourné en 16mm tourné à la foire du trône de Paris, en hommage au film de Jean Vigo, A propos de Nice. Il finit également Last Moments Before Collapse, film-performance en super 8 où le cinéaste explore le geste documentaire de l’improvisation en filmant les improvisations musicales de deux musiciens hors des studios dans le chaos sonore du réel .








Politiques carcérales
Famille / extérieur
Santé
Intimité & Spiritualité
Surveillants / administration
Vie quotidienne des détenus
Détenues femmes
Détenus mineurs
Travail
Formation
Sports
Ateliers socioculturels







 Antille/Guyane (+/-)


 St Pierre et Miquelon


 Polynésie (+/-)
Carte de surpopulation

Carte des prisons

Ecouter l'introduction

Changez de carte en cliquant sur un titre ci-dessus.
Obtenez plus d'information sur une prison en cliquant sur son emplacement.
Fermer
informations
Fermer
Plus de détails...
Nombre d'infractions sanctionnées en 2010
940 781
Taux d'enfermement ferme en 2010
21 %
>> en savoir plus...
Personnes sous écrous (01/01/13)
76 798
Surpopulation (01/01/13)
12 194
>> en savoir plus...
Rémunération horaire minimum (2010)
3,90 ââ€Å¡¬/h
Taux de détenus travaillant en prison (2010)
24 %
>> en savoir plus...
Surveillants (01/01/12)
26 094
Budget 2011 (en millions d'euros)
2 390
>> en savoir plus...
Nombre de morts par suicide en 2011
116
Taux de détenus ayant des troubles psychiatriques (2010)
80 %
>> en savoir plus...
Proportion des détenus de niveau CAP ou moins (2011)
85 %
>> en savoir plus...

Vie quotidienne des détenus
 
Parloirs
 
Travail / formation / activités
 
Administration et surveillance
 
Services généraux
 
Toutes les zones



Ecouter l'introduction

Laissez votre souris au dessus d'une zone du plan pour entendre sa description. Cliquez dessus pour avoir plus d'information.
Fermer
informations
© Carceropolis 2012 | Crédits |