Olivia Rosenthal a publié huit récits aux éditions Verticales dont On n’est pas là pour disparaître (Prix Wepler- Fondation La Poste 2007), Que font les rennes après Noël ? (Prix Alexandre-Vialatte, et prix du Livre Inter 2011) et Ils ne sont pour rien dans mes larmes (2012). Elle écrit également pour le théâtre ( Les Félins m’aiment bien, Actes Sud-Papiers, 2005) et Les Lois de l’hospitalité (Inventaire/invention, 2008). Son intérêt pour la part d’oralité que recèle toute écriture l’a conduite à proposer des performances en collaboration avec des cinéastes, des écrivains, des metteurs en scène, des plasticiens et des chorégraphes. En 2007, elle s’est lancée dans un projet intitulé L’architecture en paroles, projet visant à rendre compte d’un bâtiment, d’un quartier ou d’une ville, en recourant, non à la description de l’architecture visible, mais en travaillant à partir de la parole de ceux qui parcourent les bâtiments en question, y vivent ou y travaillent. Elle a commencé ce projet avec Viande froide, fruit d’une résidence au CENT QUATRE (anciennes pompes funèbres parisiennes).

Ce projet s’est poursuivi avec Maison d’arrêt Paris-La Santé, 42 rue de la Santé, 75014 Paris, (pièce sonore enregistrée pour le Musée Carnavalet pour la grande exposition qui a eu lieu en 2009 sur les prisons parisiennes), Depuis elle a composé des œuvres plastiques et littéraires sur l’architecture d’un quartier ou d’une ville : une première fois en 2010 pour la ville de Bobigny (affiches éphèmères composées en collaboration avec le graphiste Philippe Bretelle à partir d’entretiens avec les habitants de la ville, et collées sur les bâtiments emblématiques du centre) ; une seconde fois dans le cadre de la création du tramway dans la ville de Brest (composition de deux murs typographiques dans le quartier de Pontanézen, toujours en collaboration avec le graphiste Philippe Bretelle).

Tous ces travaux et interventions dans l’espace public (pièces sonores, affichages et fresques) sont autant de manière pour Olivia Rosenthal de renouveler les formes que peut prendre la littérature.








Politiques carcérales
Famille / extérieur
Santé
Intimité & Spiritualité
Surveillants / administration
Vie quotidienne des détenus
Détenues femmes
Détenus mineurs
Travail
Formation
Sports
Ateliers socioculturels







 Antille/Guyane (+/-)


 St Pierre et Miquelon


 Polynésie (+/-)
Carte de surpopulation

Carte des prisons

Ecouter l'introduction

Changez de carte en cliquant sur un titre ci-dessus.
Obtenez plus d'information sur une prison en cliquant sur son emplacement.
Fermer
informations
Fermer
Plus de détails...
Nombre d'infractions sanctionnées en 2010
940 781
Taux d'enfermement ferme en 2010
21 %
>> en savoir plus...
Personnes sous écrous (01/01/13)
76 798
Surpopulation (01/01/13)
12 194
>> en savoir plus...
Rémunération horaire minimum (2010)
3,90 ââ€Å¡¬/h
Taux de détenus travaillant en prison (2010)
24 %
>> en savoir plus...
Surveillants (01/01/12)
26 094
Budget 2011 (en millions d'euros)
2 390
>> en savoir plus...
Nombre de morts par suicide en 2011
116
Taux de détenus ayant des troubles psychiatriques (2010)
80 %
>> en savoir plus...
Proportion des détenus de niveau CAP ou moins (2011)
85 %
>> en savoir plus...

Vie quotidienne des détenus
 
Parloirs
 
Travail / formation / activités
 
Administration et surveillance
 
Services généraux
 
Toutes les zones



Ecouter l'introduction

Laissez votre souris au dessus d'une zone du plan pour entendre sa description. Cliquez dessus pour avoir plus d'information.
Fermer
informations
© Carceropolis 2012 | Crédits |